DEBLOGUONS QUELQUE PEU...

- Les émeutes en Banlieue ? Pas très nouveau malheureusement. La faute à qui ? à la misère et donc à ceux qui l'entretiennent depuis des années (les politiques au service des financiers ? probable.. ils ne sont élus qu'avec leur aval) Sarkozy ? a provoqué directement ou indirectement ces troubles par des déclarations aussi tapageuses qu'inutiles. Son intérêt ? il provoque une crise qu'il sait pouvoir résoudre MÉDIATIQUEMENT (uniquement) par ses brillantes apparitions à la télévision où sa présence devient légitime en tant que ministre concerné et il relance ainsi son incessante course au pouvoir. Sans ces troubles et la peur qu'ils entraînent, on n'aurait pas besoin de "héros" de ce genre. Mon avis ? suis terrorisé par le cynisme des gens de pouvoir qui gouverne par la peur (cf Bush au niveau mondial). Quand les gens ont peur, ils votent pour ceux qui leur paraissent les plus solides. J'en suis sincèrement désespéré. Un type en banlieue qui se bagarre avec un flic, cela reste un pauvre qui se bat avec un pauvre. Si les gens concernés saisissaient ce paradoxe, ils ne se taperaient plus dessus car ils font le jeu des autres. Ces autres qui n'auront jamais leur voiture brûlées mais qui déjà préparent des contrats d'assurances à la hausse (normal vous avez vu les troubles ?), des voitures plus résistantes aux flammes mais plus chères (normal, vous avez vu les troubles?), du matériel anti-émeute plus perfectionné, plus cher pour le contribuable lequel sera ravi de payer (normal, vous avez vu les troubles ?), etc...et "ces autres" qui préparent coûte que coûte leur accession au pouvoir envers et contre vous.

- A part le cinéma et le sport et les bouquins à quoi je passe mon temps ? Ben, rien qu'à lire la question, on doit se douter de la réponse... je récupère !

- Qu'est ce que je pense de Grosland ? Fan absolu, ultime bastion d' hilarité audiovisuelle, seule émission de télé que je regrette de ne pas voir plus souvent (heureusement qu'il y a les DVD par la suite..) Ils avaient fait un sujet lors de la sortie de Bernie (cf le Collector..) et j'ai eu la chance de participer au film de Délepine et de Kervern (tourné cet été).

- Je n'ai pas lu Jonathan Coe... mais je vais le faire (quand je serai mort parce que là, çà commence à faire beaucoup de bouquins à lire....)

- Ramon Pipin est toujours là, un des auteurs brillants de la musique d'Enfermés Dehors...

- A celui qui a fait le cobaye" pharmaceutique " pour gagner sa vie, j'envoie des tonnes de compassion et si il a rencontré des fans de Bernie à l'hosto, cela prouve que la douleur porte un nom qui s'appelle... le bon goût!! (Le mauvais goût est un truc d'oisif, bien portant.)

- De Funes, Bourvil ce sont des monuments qu'il est difficile pour moi de commenter et encore moins de juger. En revoyant avec plaisir leurs films, je ne sais pas si c'est le souvenir de mon enfance qui me fait les apprécier ou parce que ce sont des bons films... A noter, découvert récemment un film, peu connu, de De Funes "Un Grand Seigneur" qui a la particularité d'être écrit et dialogué par Audiard (réalisation de Lautner) et c'est dément !

- LUKE RHINEHART, "L'Homme-dé " bouquin phénomènal, lu à 2 reprises et dont la mention dans ce blog me redonne envie de le relire...

http://www.partiblanc.fr ; j'y cours, j'y vole, j'y suis et vous en parle dès que j'ai quelque chose d'intéressant à en dire... mais je redis oui à la validation des bulletins blancs, à une 6 ème république sans droite ni gauche et à un pays où la démocratie cesserait d'être un mensonge....(on peut rêver, non ?)

- Si Dieu existe que lui dirais-je ? Ben, qu'il aurait pu faire mieux.

- Comme déjà dit, j'ai beaucoup d'admiration pour Tim Burton. L'univers est parfois un peu froid à mon goût mais d'une maîtrise totale. Ai une préférence pour "Mars attack" et "les noces funèbres"...

- Si j'avais un gros budget ? je filmerai une bataille Napoléonienne. Ca a l'air un peu débile mais en fait ça l'est. Je pense que je pourrai avec un tel sujet laisser libre cours à une folie filmique tout en ayant l'alibi historique. (ce qu'à fait Spielberg avec "le Soldat Ryan");

- Connais Gaspar Noe depuis 93 et ce par l'entremise de Boukhrief. J'aime beaucoup le personnage car en plus d'être doué , il est sincère (et ce n'est pas si fréquent) ; Le tournage d'Irreversible a été psychologiquement difficile et j'ai parfois eu du mal à suivre, ce qui est la moindre des choses au vu des scènes ; La scène de l'extincteur a été très éprouvante car même si je tapais sur un mannequin, je me doutais bien qu'il ferait très vrai à l'arrivée... De plus l'ambiance très lourde du film (tous les figurants ou autres personnages fugaces étaient des "Vrais"... transexuelles, acteurs hard, dealers, taulards et même des ...producteurs..!! ) a été difficile à gérer ; La seule préparation que m'a donné Gaspar a été de lire Laborit, ce que j'ai fait avec application (et ai même finit par tout lire en quelques jours... subjugué par la prose de cet éminent scientifique). Bizarrement, très ému par le film à l'arrivée, tout en comprenant que des gens soient choqués (ai perdu quelques
relations, c'est les risques du métier...)

- Aime beaucoup Kounen à qui je dois moult astuces cinématographiques qu'il m'a soufflé à chaque préparation de mes films (entre autre exemple, subjectif de la balle qui tue Bernie, fait avec une photo et un tube en carton d'après recette de Jan et ça marche...!!)

- Les plans que je déteste le plus dans mes films sont... à la poubelle !! (Je suis dingue mais pas fou... vous pensez pas que je
vais les laisser ?)
- Pour monter sur scène, il faut en avoir en envie, c'est tout...

- Un calendrier de la tournée sera mis en place sur ce site dès que l'on en aura connaissance.

- Les sales Histoires ont été le premier "produit" qui a été commandité par Canal plus (sur la foi d'un pilote ). L'idée était de
se laisser aller au pire et on l'a fait.

- La Nouvelle Vague ? J'aime pas la nouvelle vague car cela fait 50 ans qu'elle n'est plus nouvelle mais que l'on continue à nous en parler (surtout à l'étranger où la nouvelle vague = cinéma français) la nouvelle vague est littéraire, didactique, verbeuse, conformiste, fumeuse et qui plus est filmée avec les pieds (un des sommets : "la mariée était en noire"...) De plus ses protagonistes ont été en leur temps particulièrement injustes avec des cinéastes comme Duvivier ou Carné (entres autres) qui sont beaucoup plus "regardable" aujourd'hui ou avec des scénaristes comme Aurenche ou Bost... Leur rayonnement a été fort car en grands cinéphiles, ils étaient de formidables attachés de presse de leur cinéma et cela est resté inégalé, mais la nouvelle vague n'était qu'une façon pour une génération de prendre le pouvoir, rien de plus, le reste n'est qu' invention... Voilà (entre mille raisons) pourquoi je n'aime pas la nouvelle vague tout en sachant que c'est elle qui a amené des cinéastes comme Scorcese à devenir ce qu'ils sont. Il a dû les regarder pour mieux voir ce qu'il ne fallait pas
faire.

- A l'époque du spectacle, les critiques ont été unanimes pour condamner l'objet. Encore jeune, j'avais été affecté par ce consensus avant d'en prendre mon parti. Aujourd'hui, le spectacle fait figure de référence ce qui est, là encore, exagéré mais dans l'autre sens. Le seul avantage de cette désapprobation générale a été de me "bizuter" définitivement d'avec les critiques. Résultat, sur Bernie, j'ai presque été déçu de ne pas en avoir des pires. (et pourtant, il y en avait des sévères, cf le collector où elles figurent en bonne place) et plus globalement sachez que c'est difficile d'en vouloir aux critiques car on n'aimerait pas être à leur place (c'est pas de moi mais de Fellini..)

- Montpellier, on ira comme de bien entendu.

- La présence de Claude Perron dans mes films est dû au fait que je préfère prendre les grandes actrices rares plutôt que des mauvaises très fréquentes. Pour le reste... Joker.

- Pas de texte de sketchs édités, il faut donc les retranscrire à l'oreille mais comme dit précédemment dans ce Blog, à vos risques et périls pour l'interprétation.

-Bernie est sous-titré en Anglais, espagnol et hollandais... mais pas le Créateur.

- Connais Mike Takashi et était même dans le jury de Gérardmer (2004) qui lui a attribué un prix pour "la mélodie du malheur" qui m'a bien fait rigolé ; Pareil sur Visitor Q (mais pas vu l'autre.)

- Autre référence asiatique, Tsui Hark, Im Kwon-Taek (pas sûr de l'orthographe, veuillez m'excuser..) et une floppée d'autres (les films "Epouses et concubines", les fims taiwanais de Ang Lee..)

- La "bankabilité" repose aujourd'hui plus sur le sujet proposé que sur les personnes qui animent ce projet ; Tant que je n'aurai pas de projet plus fédérateur, mes financements resteront aléatoires. En gros, si j'ai du mal, c'est surtout de ma faute. J'en ai conscience mais je ne peux faire autrement. Faire un film pour gagner ma vie me parait absurde. Il y a des moyens plus faciles de gagner de l'argent que de faire des films. C'est pour cela que j'ai toujours refusé les films de commande. Je veux vivre pour travailler et non pas travailler pour vivre.

- Pas vu les films de Mikael Youn mais je trouve le personnage sympathique et nécéssaire.

- Pas dispo pour Mouviz festival mais on passera à Nantes lors de la promo de Enfermés Dehors.

- Beaucoup aimé faire "Serial Lover", James Huth est un type enthousiaste et chaleureux à qui on a envie de donner ce qu'il
cherche. Très content de sa réussite avec "Brice" car cela va lui permettre de faire plein d'autres films (j'espère.)

- Dernier plan de Bernie. Une image 3D (la balle qui arrive) puis superposition devant la caméra d'un carreau cassé (au préalable avec un marteau et filmé), montage sonore efficace et le tour est joué. L'idée était de faire tirer Bernie dans la caméra car il ne veut que personne (même pas le spectateur) ne le voit mourir.. (cf Iil était une fois dans l'ouest" la mort de Jason Robards... - cheyenne - qui ne veut pas que Bronson le regarde en train de mourir..)

- Connais pas Frank Hennenlotter ni la société Troma.. Le "trash" n'est pas à mes yeux un genre en soi, juste une pirouette comique quand on est à court d'argument devant une situation improbable...

- Musique "Enfermés Dehors" déjà en place mais merci de votre proposition.

- "Giorgino" première collaboration avec Boutonnat et très bon moment. Mylène grande actrice méconnue (mais c'est pas fini loin de là) Le prochain film de Boutonnat est "Jacquou le Croquant" dans lequel je fais une apparition .

Salut à tous et à bientôt

Albert

© ADCB Films
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram